Soirée concert avec l'Ensemble Zellig

Comme un air d’opéra…

Quand la musique instrumentale rend hommage à l’opéra…. Des variations du jeune Beethoven sur le fameux duo de Don Giovanni à l’éblouissante fantaisie de Piotr Moss sur des airs d’Offenbach, on reconnaitra, par-delà les époques, une démarche au fond très proche, si ce n’est, chez le compositeur franco-polonais, l’humour en plus.

Plus audacieuse en son principe,  la merveilleuse romance de Marguerite de La Damnation de Faust devient, dans la version qu’en donne l’Ensemble Zellig, un bouleversant mélodrame romantique où l’art de Berlioz accueille les échos de la sublime prose de Balzac du Lys dans la Vallée…

Enfin, on ne quittera pas le domaine du théâtre avec le fort joli Entracte de Jacques Ibert et surtout, la célébrissime musique de scène que Grieg composa pour le drame d’Ibsen. Une œuvre qu’on ne présente plus, sinon pour rappeler que Peer Gynt remplaça avantageusement, pour la postérité, le grand opéra national que le grand musicien norvégien rêva toute sa vie d’écrire.

14 décembre 2017 à 19h

Participation 5 euros
Règlement sur place ou par chèque à l’ordre du Centre d’Etude de l’Expression, à envoyer à l’adresse :
Centre d’Etude de l’Expression – MAHHSA
Centre hospitalier Sainte-Anne, 1 rue Cabanis, 75014 Paris

Le programme de la soirée

Ludwig Van Beethoven
Variations sur « Là ci darem la mano » (de Don Giovanni de Mozart), pour flûte clarinette et violoncelle (1795)

Hector Berlioz
« D’Amour, l’ardente flamme » (de La Damnation de Faust, 1846), transcription d’Etienne Lamaison, pour flûte, clarinette, violoncelle et voix parlée

Piotr Moss
Offenbachiana, fantaisie sur des airs d’Offenbach, pour violoncelle et clarinette basse (2006)

Jacques Ibert
Entracte (du Médecin de son Honneur, d’Alexandre Arnoux, d’après Calderόn) pour flûte et harpe (1935)

Edvard Grieg
Peer Gynt (de la pièce homonyme d’H. Ibsen, 1876) Suites n°1 et 2. Transcription d’Etienne Lamaison, pour flûte, clarinette, violoncelle et harpe.

Textes extraits des Enchanteresses de Jean Starobinski (2005)

L'Ensemble Zellig c'est

Anne-Cécile Cuniot, flûtes
Etienne Lamaison, clarinettes
Silvia Lenzi, violoncelle
Delphine Benhamou, harpe
Ivan Morane, lecture des textes et mise en espace