Les expositions du MAHHSA en 2017 et 2018

Cette année, l’hôpital Sainte-Anne fête ses 150 ans. Aussi paraissait-il essentiel de retracer l’histoire de la Collection Sainte-Anne et celle du MAHHSA (Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne), grâce à deux expositions successives et complémentaires.

Elle était une fois : Acte I, les origines de la Collection Sainte-Anne, aura lieu du 15 septembre au 26 novembre 2017.
Elle rappellera les prémices de l’histoire de la collection en montrant les œuvres les plus anciennes qui sont en son sein – celles qui furent réalisées entre 1858 et 1949.
Seront exposées tant des œuvres d’artistes qui ont témoigné de la vie asilaire à la fin du XIX° siècle, que des productions spontanées de malades qui se sont progressivement inscrits dans une démarche – et parfois dans une passion – créatrice. Le parti pris est de regrouper les cent vingt œuvres choisies, de façon à rendre compte de la préfiguration du futur musée lorsqu’il sera installé dans ses nouveaux locaux, à savoir la chapelle de l’hôpital.

Elle était une fois : Acte II, Autour de 1950, s’inscrira dans la continuité de la précédente du 30 novembre 2017 au 28 février 2018.
Son propos est davantage axé sur la particularité de l’existence de cette Collection. L’accent sera mis sur l’importance de l’exposition présentée à Sainte-Anne en 1950, à l’occasion du Premier Congrès Mondial de Psychiatrie. Cette exposition qui montra au public près de 2000 œuvres de patients-artistes, marqua la réelle naissance de la collection en tant que corpus défini, protégé et valorisé. C’est à ce moment-là qu’eurent lieu de nombreux dons internationaux.

Pour rendre compte du contexte de cette époque et du retentissement de l’événement que cette exposition représentait, il est proposé de mettre en relation les œuvres exposées à Sainte-Anne en 1950 par Robert Volmat et les œuvres présentées par Jean Dubuffet en 1949 à la galerie Drouin de Paris. Les organisateurs étaient un psychiatre d’une part et un artiste collectionneur d’autre part. Deux regards et deux conceptions fort différents sur les œuvres que l’un et l’autre donnaient à voir à ce moment-là.
Et pourtant il était possible de voir à Sainte-Anne comme à la galerie Drouin, des œuvres des mêmes artistes tels, Aloïse Corbaz, Albino Braz, Gaston Duf et Adolf Wolfli.
D’autres artistes exposés en 1950 à Sainte-Anne, n’étaient pas encore dans la collection de Jean Dubuffet, cependant ils figurent aujourd’hui à l’inventaire de la Collection de l’art brut de Lausanne. C’est pourquoi, au travers de cette deuxième exposition il s’agira de tenter de comprendre quels étaient les liens et les échanges entre Jean Dubuffet, et les psychiatres Robert Volmat et Jean Delay à cette époque.

De la Collection Sainte-Anne, nous montrerons les principales œuvres issues de l’exposition de 1950, dont de nombreux artistes brésiliens qui ont travaillé à l’hôpital de Juqueri au Brésil. Leur seront associées des œuvres de ces mêmes artistes, provenant du LaM à Villeneuve d’Ascq, du musée d’art brut de Lausanne et du musée du Dr Guislain à Gent.

Un livre – catalogue, dans lequel figureront toutes les œuvres de ces deux expositions sera édité en partenariat avec les éditions Somogy.

 

Anne-Marie Dubois,
Responsable scientifique de la Collection Sainte-Anne.

En savoir plus

Vernissage de l’exposition Elle était une fois. Acte 1 : Les origines de la Collection Sainte-Anne
Le 14 septembre 2017 à 18h30.

Vernissage de l’exposition Elle était une fois. Acte 2 : La Collection Sainte-Anne autour de 1950
Le 30 novembre 2017 à 18h30.

Pour en savoir plus sur ces deux expositions, télécharger le dossier de présentation

H.A.R.
Sans titre
, vers 1905
Fusain sur papier
31,5 x 48 cm
Inv. n° 0036
Aloïse Corbaz
Banknote, avant 1950
Crayon de couleur et craie sur papier
72 x 50,5 cm
©crédit photographique
Collection Sainte-Anne
Inv. n°0111