René Héroult

René Héroult

Lisieux , 2 mai 1913 – ?

La Collection Sainte-Anne compte 33 œuvres de René Héroult dont certaines ont été présentées lors de la Première Exposition Internationale d’Art Psychopathologique en 1950. René Héroult a été interné à l’hôpital Sainte-Anne dans le service du docteur Bessières à partir de 1943. Il était dessinateur industriel de profession, spécialisé dans l’industrie aéronautique. Parallèlement il aurait fréquenté un atelier de la rive gauche. Il aurait apprécié Pablo Picasso et Fernand Léger mais ne connait presque pas l’art moderne et ignore le surréalisme.  Il disait fréquenter le musée du Louvre et s’intéresser à l’œuvre de Le Corbusier, qu’il avait découvert lors d’une conférence.

Les œuvres conservées dans la Collection Sainte-Anne sont des compositions décoratives, des natures mortes, des scènes de genre, des paysages ou des reproductions architecturales. Toutes ces œuvres ont été exécutées au sein du Centre hospitalier Sainte-Anne, elles portent des annotations qui donnent des éclaircissements sur le sujet, la situation géographique et le lieu de réalisation. Plusieurs gouaches reprennent ainsi l’architecture de l’hôpital : vues de l’intérieur et dégagements vers l’extérieur, au-delà des murs. Ce sont de véritables témoignages historiques et esthétiques.

Il semble de que ces œuvres aient été exécutées surtout pour le plaisir de peindre. Certaines d’entre elles attestent surtout d’un processus de recherche et de construction graphique. L’utilisation des couleurs, toujours vives et habilement associées, est très remarquable. La technique de composition de nombreuses œuvres, en carrés juxtaposés, évoque un mode de facture très contemporain.

Réalisées à la gouache et au crayon, l’œuvre de René Héroult est longtemps resté dans l’ombre car elles ne revêtaient que peu d’intérêt pour les psychiatres en raison de leur absence de signes patents d’ordre psychopathologique. Ce sont précisément cette absence de caractère déstructuré et ces liens possibles avec des compositions contemporains qui retiennent aujourd’hui l’attention.

Des œuvres de René Héroult furent présentées à :

  • Paris, 1950, Centre hospitalier Sainte-Anne et Chapelle de la Sorbonne, Exposition Internationale d’art psychopathologique, du 29 septembre au 22 octobre 1950.
  • Paris, 2000, Université René Descartes – Paris V, Galerie Saint-Germain, De Sainte-Anne et d’ailleurs : Collection ancienne du Centre d’Etude de l’Expression, du 27 juin au 11 juillet 2000.
  • Paris, 2004, Centre hospitalier Sainte-Anne, Musée Singer-Polignac, Rouge – œuvres de la collection ancienne du C.E.E., du 17 septembre au 10 octobre 2004 (catalogue disponible).
  • Paris, Musée Singer-Polignac, L’architecture dans la peinture : Collection Sainte-Anne et des œuvres de Caroline Macdonald, du 17 septembre au 16 octobre (catalogue disponible).
  • Paris, 2008, Centre hospitalier Sainte-Anne, Musée Singer-Polignac, La couleur des mots 2, l’écriture dans la peinture – Collection Sainte-Anne – Centre d’Etude de l’Expression , du 20 septembre au 26 octobre 2008 (catalogue disponible).
  • Paris, 2014, Centre hospitalier Sainte-Anne, Musée Singer-Polignac, Les Bêtes, 20 septembre au 30 novembre 2014 (catalogue disponible).
  • Paris, 2015, Centre hospitalier Sainte-Anne, Musée Singer-Polignac, La Matrice et ses associations, du 9 février au 22 mars 2015.

René Héroult
Sans titre
Avant 1950
Aquarelle sur papier
22,2×31,8 cm
© crédit photographique
Collection Sainte-Anne
inv. n°0131 (recto)

René Héroult
Sans titre
Avant 1950
Aquarelle sur papier
22,2×31,8 cm
© crédit photographique
Collection Sainte-Anne
inv. n°0133