Nicole Beuf

Home  »  Nicole Beuf

Nicole Beuf

La Collection Sainte-Anne dispose de huit dessins à la gouache sur papier collé de Nicole Beuf, internée à l’hôpital de 1962 à 1972. Cette artiste, dont la pratique artistique antérieure à son hospitalisation est inconnue, aura fait le choix du paysage dans la majorité de ses réalisations. Cependant, la diversité des styles et des couleurs utilisées prouvent une étonnante maîtrise de la technique picturale.

En procédant généralement par de longs aplats horizontaux de couleurs pour recouvrir son arrière plan, elle parvient à plonger l’observateur dans son univers impressionniste, où les reflets de l’eau semblent parfaitement étudiés.

Dans ce calme personnel et touchant, les lumières de l’eau des étangs ou de la mer se mêlent au ciel, créant une brume rayonnante qui n’est pas sans rappeler les peintures les plus modernes de William Turner à la fin de sa vie.

L’horizon brouillé dans ces variations lumineuses, l’observateur perd ses repères dans cet univers aquatique ; à l’inverse, Nicole Beuf, semble jouer de cette poésie de l’oubli en affirmant, d’un tracé aussi précis que foncé, son premier plan. La minutie presque calligraphique de son tracé contraste nettement avec le flou et fait ressortir tous les éléments de son paysage fantastique.

Pour autant, malgré la force de son expression dans ces contours noirs, la cohérence est préservée par le maintien d’un sujet totalement onirique : les courbes se terminent en pointes aiguisées et forment une architecture gothique, des plantes envoûtantes ou un bateau aux voiles déchiquetées. Comme une réminiscence énigmatique de contes maléfiques, le silence organique et la fixité du sujet inquiètent autant notre imaginaire qu’ils le captivent.

D’ailleurs, ses dessins retiennent rapidement l’attention. Ils font l’objet de publications pour illustrer des articles dans des revues médicales et seront exposés à deux reprises lors de congrès organisés par la Société internationale d’art psychopathologique (Milan-Chicago en 1974 et São Paulo en 1988). Enfin, sa ruine romantique était présente lors de L’Architecture dans la Peinture en 2005, tandis que les autres peintures détenues par la Collection font l’objet d’une première présentation dans nos murs pour l’exposition Rien à voir, quand la création échappe au symptôme, visible du 13 septembre au 22 décembre 2019.

Nicole Beuf
Sans titre
Sans date
Gouache sur papier collé sur carton
67 x 50 cm
Inv. 0881

Nicole Beuf
Sans titre
23 juin 1965
Aquarelle, gouache et encre sur papier
67,2 x 50,2 cm
Inv. DE2680

Facebook
Facebook
Instagram