Friedrich Fent (Collection Prinzhorn)

Home  »  Friedrich Fent (Collection Prinzhorn)

FRIEDRICH FENT (Collection Prinzhorn)

 

Artiste de la Collection Prinzhorn, présenté au MAHHSA lors de l’exposition Follement drôle – Wahnsinnig komisch du 30 octobre 2020 au 31 mars 2021.

(Kempten 1867 – Asile de Saint Jürgen Brême/Ellen 1927)

Friedrich Leonhard Fent est interné en 1908 à l’asile de Saint Jürgen Ellen, près de Brême. Il y passa de nombreuses années et produisit des œuvres aujourd’hui conservées par la Collection Prinzhorn, à Heidelberg.

Dans le dessin présenté ci-contre, l’artiste raille les raisons et les conditions de son internement. Il se représente lui-même, habillé en bouffon avec un chapeau à grelots et des poulaines aux pieds. Il semble se moquer d’un policier, représenté à l’opposé de la feuille, qui le menace avec son index. Entre eux, une banderole dit : « Pour la fête du 1er anniversaire au « centre de détention » de l’asile de St. Jürgen, Ellen le 13 novembre 1910 ». Cette bannière est précédée d’une bouteille comportant elle aussi une inscription moqueuse : « À votre bonne santé ». Le dossier médical indique que la production de ce dessin a bien lieu un an après l’arrivée de Fent au centre de Saint Jürgen. L’artiste y célèbre donc avec une forte ironie un anniversaire qui dénonce dans le même temps les conditions asilaires. Les inscriptions caustiques sur chaque côté du dessin pointent en effet le personnel et les traitements infligés : « Toutes mes félicitations à la clinique, ainsi qu’au « parquet », à l’ensemble de l’administration et du personnel infirmier ! (…) En souvenir de mon « innocente » captivité subie !!! Dédié à l’infirmier en chef Baule – avec un grand merci pour les bons soins !!! ».

De l’autre côté, Fent indique également l’injustice de son internement en invoquant les « articles 50-53 », une réglementation des circonstances qui excluent ou atténuent une peine et accordent ainsi à son auteur l’irresponsabilité pénale (la « liberté du fou »). Pendant de nombreuses années, Fent invoqua ces différentes réglementations pénales pour clamer son innocence. Il pensait être enfermé à tort à l’asile de Saint Jürgen et demanda à plusieurs reprises sa libération.

Pour connaître plus en détails le parcours de Friedrich Fent et des artistes de la Collection Prinzhorn exposés dans Follement drôle – Wahnsinnig komisch, découvrez le catalogue de l’exposition disponible à la librairie du MAHHSA.

Friedrich Leonhard Fent
Zur 1. Jahres-Feier im “Verwahrungshaus” des St. Jürgen-Asyl’s
13 novembre 1910
Plume sur carton à dessin
28,9 x 36 cm
Sammlung Prinzhorn
Inv. D750/23 (1988)
© Sammlung Prinzhorn, Universitätsklinikum Heidelberg

Retrouvez plus d’informations sur la Collection Prinzhorn sur leur site web.

Facebook
Facebook
Instagram