F. Kouw

F. Kouw

(Avant 1900 – ?)

Les œuvres de Kouw qui font partie de la Collection Sainte-Anne étaient auparavant intégrées à la collection du Dr Auguste Marie. Elles ont été réalisées à l’asile de Villejuif où Auguste Marie était alors chef de service. Comme psychiatre et comme homme de culture il eut une place essentielle dans la reconnaissance de plusieurs artistes malades de la toute première partie du XX siècle.

La présentation que fit Marie des dessins de Kouw dans un cadre scientifique lié à la clinique mentale, restitue la forte emprise du positivisme et un amalgame de considérations psychologiques et de thèses évolutionnistes et organicistes.

Il apparaît que les théories dominantes de l’époque aient empêché les psychiatres, mêmes les plus attentifs aux productions artistiques de leurs patients, d’avoir un regard animé par la curiosité esthétique et l’émotion.

Marie parle ainsi de son patient : « Tout se ramène en effet dans ses paysages à des combinaisons perspectives, courbes ou ondulées, et à des constructions géométriques en cercles, cylindres ou cônes et troncs de cônes. »

Il semble en fait que la référence à cette forme de symétrie soit à rapprocher de constructions de géométrie dans l’espace. De façon qui semble assez réductrice, Marie compare cet intérêt pour l’utilisation des lois géométriques, au fétichisme de l’arithmomanie, et parle même de géométromanie.

Concernant les couleurs, Marie relève la similitude avec des phénomènes optiques, sans s’arrêter à la très subtile polychromie des lignes.

On peut cependant remarquer dans un de ses dessins que l’étrangeté vient surtout de ce que les frondaisons et les troncs des futaies échappent à la systématisation. F.Kouw reste mystérieux d’un point de vue artistique. A ce propos Marilène Weber se demandait si « L’analyse de ses dessins permettrait peut-être un jour d’établir s’il appartenait à la frange de la population asilaire détentrice d’un des nombreux savoirs technologiques nouveaux réclamés par une époque qui en art, restait majoritairement conservatrice ».

La présence de ces trois œuvres dans la Collection traduit une continuité, entre la Collection Sainte-Anne et la Collection Marie, seule collection française ancienne d’art asilaire qui a connu durablement une certaine renommée.

D’autres productions de cet auteur et issues de la Collection Marie sont inventoriées à la Collection d’Art brut réunie par Jean Dubuffet et conservée actuellement à Lausanne en Suisse.

 

Liste des oeuvres actuellement à l’inventaire de la collection

Sans titre, vers 1910
Mine de plomb et crayon de couleur sur papier
31,8×24, 3 cm
Inv. n° 0091

Sans titre, vers 1910
Mine de plomb et crayon de couleur sur papier
31,8×24, 3 cm
Inv. n°0092 (verso du n°0091)

Sans titre, vers 1910
Mine de plomb et crayon de couleur sur papier
18,5×22 cm
Inv. n°0093

 

Expositions

Sainte-Anne, 1950 : Exposition Internationale d’art psychopathologique, Centre Hospitalier Sainte-Anne, Paris, 29 septembre-22 octobre.

Sainte-Anne, 1998 : Hommage à Robert Volmat : Œuvres de la Collection ancienne du Centre d’Etude de l’Expression, Centre Hospitalier Sainte-Anne, Musée Singer-Polignac, Paris, 19-27 septembre.

Tel Aviv, Israël, 1998 : Hommage à Robert Volmat : Œuvres de la Collection ancienne du Centre d’Etude de l’Expression, Institut français, Tel Aviv, 28 octobre-20 décembre.

Sainte-Anne, 2000 : De Sainte-Anne et d’ailleurs, Collection ancienne du Centre d’Etude de l’Expression, Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale, Centre Hospitalier Sainte-Anne, Université René Descartes, Galerie Saint-Germain, Paris, 28 juin-11 juillet.

Tübingen, Allemagne, 2002 : Genie und wahnsinn, Institut culturel franco-allemand, Musée de Tübingen, Tübingen, 18 avril-16 juin.

Paris, 2003 : La clé des champs, Galerie nationale du Jeu de paume, Paris, 8 juillet – 28 septembre.

Marseille, 2004 : De la sensation à la création, Agora des sciences, Semaine du cerveau, 15–21 mars.

Sainte-Anne, 2005 : L’architecture dans la peinture, Collection Sainte-Anne, Centre d’Etude de l’Expression et œuvres de Caroline Macdonald, Musée Singer-Polignac, Centre Hospitalier Sainte-Anne, Paris, 17 septembre–16 octobre.

Sainte-Anne, 2016 : Brut et joli, Une sélection d’œuvres de la Collection Sainte-Anne accompagnée d’œuvres d’artistes invités, Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne, Paris, 17 septembre-18 décembre.

F. Kouw

Sans titre
Vers 1910
Mine de plomb et crayon de couleur sur papier
31.8 x 24.3 cm
Inv. n° 0091

©crédit photographique
Collection Sainte-Anne