Caroline Macdonald

Home  »  Caroline Macdonald

Caroline Macdonald

L’activité artistique de Caroline Macdonald débute dès 1974 et enclenche un long temps de création constitué de différentes périodes stylistiques.

En fréquentant dès les années 1980 les ateliers d’art plastique de l’hôpital Sainte-Anne, l’artiste explore divers sujets et techniques, et expérimente aussi le travail en série, ce qui démontre une véritable recherche artistique. Ainsi, ses compositions utilisent autant de gouache que de fusain, de collage, ou encore de pastel et croisent portraits, inspirations mythologiques, ou références historiques.

Son travail autour du corps livre beaucoup de nus qui témoignent d’un véritable intérêt anatomique, proche de l’aspect médical. Ses autres compositions qui puisent parfois dans le sujet historique, et s’inspirent d’un style de peinture mettant en scène les grands récits classiques, sont néanmoins traitées avec une franche modernité.

Caroline Macdonald s’intéresse, par exemple, aux révolutionnaires français dans un esprit décalé qui s’inscrit complètement dans le genre de la caricature. Avec une galerie de personnages bien connus du public français, elle synthétise son attrait pour les sujets historiques et le travail de la chaire, poussé ici à son paroxysme.

Onze grands portraits retracent ainsi les figures de Marat, Louis XVI, Danton, Saint-Just, Marie-Antoinette, Mirabeau, Fouché, le Docteur Guillotin, Robespierre, Madame Roland et un Baiser des sans-culottes. Ceux-ci présentent des visages déformés, altérés, qui vont à l’encontre des règles de beauté et de décence dans un but de dérision. Louis XVI possède ainsi des yeux disproportionnés, à l’inverse de Danton chez qui ils sont renfoncés autour d’un nez crochu et d’une bouche pincée. Dr. Guillotin est dépeint sous les traits d’un animal, le chien, habituellement ami de l’homme pour souligner toute en dérision la cruauté du personnage.

À travers ces portraits caricaturaux créés en 1989, année du bicentenaire de la Révolution française, Caroline Macdonald s’inscrit pleinement dans le contexte de production de son temps, mais aussi dans la tradition visuelle de la caricature.

Caroline Macdonald
Docteur Guillotin
22 mars 1989
Gouache et fusain sur papier
141,5 x 152,3 cm
MAHHSA
Inv. N°1608
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Pour connaître plus en détails le parcours de Caroline Macdonald et des autres artistes exposés dans Follement drôle – Wahnsinnig komisch, découvrez le catalogue de l’exposition disponible à la librairie du MAHHSA.

Facebook
Facebook
Instagram