L'actualité du musée

Prochaines expositions

Entre Art Brut et art psychopathologique. La Collection Sainte Anne : 1950 et après ?

Le Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne (MAHHSA) propose deux nouvelles expositions entre le 14 septembre 2018 et le 28 avril 2019. Il est à nouveau question d’histoireen ce que les fondements historiques permettent d’appréhender le plus justement possible les mouvements d’idées et les mouvements artistiques d’aujourd’hui.

Le croisement et les interactions entre l’histoire de la collection Sainte-Anne, l’histoire de la psychiatrie et l’histoire de l’art sont donc au cœur du propos de ces deux prochaines expositions successives.

La première est centrée sur l’Exposition Internationale d’Art Psychopathologique de 1950, organisée lors du Premier Congrès Mondial de psychiatrie à l’hôpital Sainte-Anne de Paris. Deux événements majeurs du milieu du XX siècle quant aux conceptualisations psychiatriques d’une part et quant aux mouvements artistiques d’autre part. Il y eu un engouement des psychiatres du monde entier pour les productions artistiques des malades mentaux, mais également de nombreuses interrogations et recherches à cet égard. Parallèlement le monde artistique produisait des discours à la fois admiratifs et stigmatisant sur ce type de production artistique.

Seront également présentées des œuvres presque contemporaines, réalisées avant 1960, qui nous permettront de nous interroger sur le terme d’art psychopathologique. Ce terme est utilisé dès 1950 et il est encore parfois utilisé aujourd’hui. Cependant son sens n’est pas évident et très diversement compris. Il revoit pour les psychiatres du milieu du XX ° siècle à l’existence supposée de signes pathologiques dans les productions des malades. Il désigne pour d’autres, une catégorie particulière d’œuvres définies par leur provenance. C’est à dire  une catégorie artistique qui serait définie par l’existence d’une pathologie chez leurs auteurs. Une démarche en définitive assez comparable à celle, de ceux qui ont parlé d’art des fousou d’art brut,avant les années 1950.

La deuxième exposition se situe dans la logique de l’évolution de la constitution de la Collection Sainte-Anne, entre 1960 et 1970. La majeure partie des artistes présentés ont travaillé dans les premiers ateliers d’art-thérapie de l’hôpital Sainte-Anne. Cependant il se trouve que ces œuvres ont été réalisées pour la majeure partie d’entre elles, par des malades pour lesquels la création artistique était inscrite dans leur vie, voire dans leur savoir-faire, bien avant leurs hospitalisations ou avant l’apparition de leurs difficultés psychologiques. Des œuvres qui contredisent la notion d’art psychopathologique, quelques soient les conditions de leur réalisation.

Ces deux expositions sont l’occasion de continuer une réflexion essentielle sur la permanence de la partie saine et créative de ces malades-artistes, quelque soient les conditions de la réalisation de leurs œuvres.

La première exposition : Du 14 Septembre au 22 décembre 2018

La deuxième exposition : Du 10 Janvier au 28 Avril 2019

Découvrir la Collection Sainte-Anne

F. Kouw

Les œuvres de Kouw qui font partie de la Collection Sainte-Anne étaient auparavant intégrées à la collection du Dr Auguste Marie. Elles ont été réalisées à l’asile de Villejuif où Auguste Marie était alors chef de service. Comme psychiatre et comme homme de culture il eut une place essentielle dans la reconnaissance de plusieurs artistes malades de la toute première partie du XX siècle.
La présence de ces trois œuvres dans la Collection traduit une continuité, entre la Collection Sainte-Anne et la Collection Marie, seule collection française ancienne d’art asilaire qui a connu durablement une certaine renommée.
D’autres productions de cet auteur et issues de la Collection Marie sont inventoriées à la Collection d’Art brut réunie par Jean Dubuffet et conservée actuellement à Lausanne en Suisse.

L'équipe du MAHHSA

Responsable scientifique
Commissaire d’exposition
et Conservateur
Dr Anne-Marie Dubois
anne-marie.dubois@musee-mahhsa.com

Responsable de la Collection pour le CHSA
Nathalie Alamowitch

Attachée de Collection
Margaux Pisteur
margaux.pisteur@musee-mahhsa.com

Accueil des publics
accueil@musee-mahhsa.com

Documentation
Marie-Aude Götz et Carole Bouquet
documentation@musee-mahhsa.com

 Scénographes
Anne Grolleau
Marcos Vinuesa  

Communication digitale
Roddy Laroche

Parution du MAHHSA

Entre art des fous et art brut, la Collection Sainte-Anne

– Épuisée en librairie, encore disponible au musée –

Au-délà de l’engouement du monde artistique et psychiatrique pour « l’art des fous », puis pour « l’art brut », la Collection Sainte-

Anne a toujours su garder sa singularité, constituant un support de réflexion quant à l’identité de l’homme qui s’engage dans un processus de création, qu’il soit malade ou non.

Ce livre présente les œuvres, parfois fort anciennes et rares, qui sont à l’origine de ce fonds. Elles sont remarquables par la multiplicité de leurs styles et de leurs intentions, et parmi elles, certaines ont permis, dans les années 1949-1950, à l’artiste Jean Dubuffet et au médecin Robert Volmat de confronter leurs expériences de l’art et de la folie, au travers de la présentation inédite d’artistes communs.

Une réalisation du Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne

Somogy Editions d’Art – MAHHSA

La Collection Sainte-Anne

Des expositions d’art, ouvertes au grand public, ont été présentées dès 1946 au sein de L’Hôpital Sainte-Anne. En 1950, l’Exposition internationale d’art psychopathologique, a accueilli de nombreux visiteurs et a fait l’objet de nombreuses critiques dans la presse. Il s’agissait de présenter les œuvres de « patients-artistes » de différents pays du monde. L’aspect artistique et l’émotion esthétique étaient la principale préoccupation des organisateurs. Cette exposition remarquable fut fondatrice  de l’histoire de la constitution de la collection et de la genèse du Centre d’Etude de l’Expression.

Depuis 60 ans, cette collection s’est considérablement enrichie grâce aux dons de psychiatres, d’institutions ou de patients.  Cette collection est unique par son nombre, sa diversité, sa valeur patrimoniale historique et esthétique.

Ce patrimoine, à la fois scientifique et artistique, a fait l’objet de travaux de restauration, d’archivage et de recherches depuis ne vingtaine d’années.

À ce jour, les expositions sont les uniques occasions de rendre publiques ces œuvres, dont certaines sont très connues et inscrites dans les mouvements artistiques de leur époque.

Depuis juillet 2016, la Collection Sainte-Anne et son projet muséal ont reçu l’appellation « Musée de France ».

Soutenir le musée

Le Centre d’Etude de l’Expression est une association qui a pour mission la conservation et valorisation de la Collection Sainte-Anne.

Grâce à vous, le MAHHSA peut continuer à assurer la protection des œuvres de la Collection Sainte-Anne ainsi que leur exposition régulière en France et à l’étranger.

Cette adhésion, de 25 euros pour une année, permet la participation aux journées d’études, aux congrès, aux vernissages, aux soirées évènementielles, un libre accès à la documentation spécialisée et des réductions sur les catalogues, livres et brochures publiés par le Centre d’Etude de l’Expression.