L'actualité du musée

Expositions

Evénements

De l'art des fous à l'art psychopathologique. La collection Sainte-Anne en 1950 et après ?

Le Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne (MAHHSA) propose deux nouvelles expositions entre le 14 septembre 2018 et le 28 avril 2019. Il est à nouveau question d’histoire en ce que les fondements historiques permettent d’appréhender le plus justement possible les mouvements d’idées et les mouvements artistiques d’aujourd’hui.

Le croisement et les interactions entre l’histoire de la collection Sainte-Anne, l’histoire de la psychiatrie et l’histoire de l’art sont donc au cœur du propos de ces deux prochaines expositions successives.

La première est centrée sur l’Exposition Internationale d’Art Psychopathologique de 1950, organisée lors du Premier Congrès Mondial de psychiatrie à l’hôpital Sainte-Anne de Paris. Deux événements majeurs du milieu du XX siècle quant aux conceptualisations psychiatriques d’une part et quant aux mouvements artistiques d’autre part. Il y eu un engouement des psychiatres du monde entier pour les productions artistiques des malades mentaux, mais également de nombreuses interrogations et recherches à cet égard. Parallèlement le monde artistique produisait des discours à la fois admiratifs et stigmatisant sur ce type de production artistique.

Seront également présentées des œuvres presque contemporaines, réalisées avant 1960, qui nous permettront de nous interroger sur le terme d’art psychopathologique. Ce terme est utilisé dès 1950 et il est encore parfois utilisé aujourd’hui. Cependant son sens n’est pas évident et très diversement compris. Il revoit pour les psychiatres du milieu du XX ° siècle à l’existence supposée de signes pathologiques dans les productions des malades. Il désigne pour d’autres, une catégorie particulière d’œuvres définies par leur provenance. C’est à dire  une catégorie artistique qui serait définie par l’existence d’une pathologie chez leurs auteurs. Une démarche en définitive assez comparable à celle, de ceux qui ont parlé d’art des fousou d’art brut,avant les années 1950.

La deuxième exposition se situe dans la logique de l’évolution de la constitution de la Collection Sainte-Anne, entre 1960 et 1970. La majeure partie des artistes présentés ont travaillé dans les premiers ateliers d’art-thérapie de l’hôpital Sainte-Anne. Cependant il se trouve que ces œuvres ont été réalisées pour la majeure partie d’entre elles, par des malades pour lesquels la création artistique était inscrite dans leur vie, voire dans leur savoir-faire, bien avant leurs hospitalisations ou avant l’apparition de leurs difficultés psychologiques. Des œuvres qui contredisent la notion d’art psychopathologique, quelques soient les conditions de leur réalisation.

Ces deux expositions sont l’occasion de continuer une réflexion essentielle sur la permanence de la partie saine et créative de ces malades-artistes, quelque soient les conditions de la réalisation de leurs œuvres.

La première exposition : Du 14 Septembre au 22 décembre 2018

La deuxième exposition : Du 10 Janvier au 28 Avril 2019

Journées du patrimoine

Ateliers d’écriture

Pour les journées européennes du patrimoine, le Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne participe à l’action « Patrimoines en Poésie », organisé par la Région Ile-de-France en partenariat avec la Direction régionales des affaires culturelles et vous propose deux ateliers d’écriture de poèmes à partir des œuvres présentées dans l’exposition « De l’art des fous à l’art psychopathologique ».

Pour qui ?
Les enfants de 8 à 12 ans

Quand ?
Dimanche 16 septembre 2018 de 13h à 14h
Dimanche 23 septembre 2018 de 13h à 14h

Réservation auprès de communication@musee-mahhsa.com
Jusqu’à 12 participants par atelier.

MAHHSA, 1 rue Cabanis, Paris 14e. Métro Glacière.

 

Conférence

Conférence du Docteur Anne-Marie Dubois « Peut-on encore parler d’art psychopathologie aujourd’hui ? »
Dimanche 16 septembre 2018 à 15H30 à l’amphithéâtre Morel du Centre Hospitalier Sainte-Anne.
Gratuit.

Deux événements programmés:
> Soirée privée pour les exposants de l’Outsider Art Fair Paris
Vendredi 18 octobre 2018 au MAHHSA.

> OAF Talks avec la participation du Docteur Anne-Marie Dubois et de Thomas Röske, « A la découverte de 170 ans de créations asilaires
Samedi 20 octobre 2018 à 11h à la Maison Drouot.

Réservation auprès de l’accueil ou à accueil@musee-mahhsa.com

Visites guidées

Visites guidées de l’exposition

Dimanche 30 septembre 2018 à 13h
Samedi 20 octobre 2018 à 13h
Dimanche 18 novembre 2018 à 13h

Inscription auprès de l’accueil ou à accueil@musee-mahhsa.com

Concert

Concert de l’Ensemble Zellig
Jeudi 13 décembre 2018 à 19H15.

Réservation auprès de l’accueil ou à accueil@musee-mahhsa.com

Parution du MAHHSA

De l'art des fous à l'art psychopathologique. La collection Sainte-Anne en 1950 et après ?

– À paraître le 13 septembre 2018 –

Dès les années 1950, il y eut un véritable engouement des psychiatres du monde entier pour ce qu’on appela alors l’«art psychopathologique». De nombreuses recherches sur les productions artistiques des malades mentaux furent alors menées. En se remémorant l’exposition qui eut lieu à l’hôpital Sainte- Anne en 1950, cet ouvrage, qui reproduit de nombreuses œuvres françaises et étrangères, met en perspective l’histoire de la Collection Sainte-Anne et celle de la psychiatrie entre les années 1950 et 1970.

Somogy Editions d’Art – MAHHSA

Découvrir la Collection Sainte-Anne

F. Kouw

Les œuvres de Kouw qui font partie de la Collection Sainte-Anne étaient auparavant intégrées à la collection du Dr Auguste Marie. Elles ont été réalisées à l’asile de Villejuif où Auguste Marie était alors chef de service. Comme psychiatre et comme homme de culture il eut une place essentielle dans la reconnaissance de plusieurs artistes malades de la toute première partie du XX siècle.
La présence de ces trois œuvres dans la Collection traduit une continuité, entre la Collection Sainte-Anne et la Collection Marie, seule collection française ancienne d’art asilaire qui a connu durablement une certaine renommée.
D’autres productions de cet auteur et issues de la Collection Marie sont inventoriées à la Collection d’Art brut réunie par Jean Dubuffet et conservée actuellement à Lausanne en Suisse.

La Collection Sainte-Anne

L’histoire de la Collection Sainte-Anne débute à la fin du XIXème siècle. Elle est toujours en évolution grâce aux réflexions qu’elle suggère, ainsi qu’aux œuvres qui viennent l’enrichir. Plusieurs expositions des œuvres de la Collection Sainte-Anne eurent lieu à Sainte-Anne et ailleurs durant ces vingt dernières années. Elles avaient comme butde raconter comment les œuvres furent réunies, rassemblées, restaurées, étudiées etdocumentées. Une autre intention était de montrer comment il est possible de faire des liens entre les productions des  » artistes-malades  » et celles qui appartiennent à diverses catégories artistiques reconnues.

Depuis juillet 2016, la Collection Sainte-Anne et son projet muséal ont reçu l’appellation « Musée de France ».

L'équipe du MAHHSA

Responsable scientifique
Commissaire d’exposition
et Conservateur
Dr Anne-Marie Dubois
anne-marie.dubois@musee-mahhsa.com

Responsable de la Collection pour le CHSA
Nathalie Alamowitch

Attachée de Collection
Margaux Pisteur
margaux.pisteur@musee-mahhsa.com

Accueil des publics
Emilie Dieudonné
accueil@musee-mahhsa.com

Documentation
Marie-Aude Götz et Carole Bouquet
documentation@musee-mahhsa.com

 Scénographes
Anne Grolleau
Marcos Vinuesa  

Communication digitale
Roddy Laroche

Soutenir le musée

Le Centre d’Etude de l’Expression est une association qui a pour mission la conservation et valorisation de la Collection Sainte-Anne.

Grâce à vous, le MAHHSA peut continuer à assurer la protection des œuvres de la Collection Sainte-Anne ainsi que leur exposition régulière en France et à l’étranger.

Cette adhésion, de 25 euros pour une année, permet la participation aux journées d’études, aux congrès, aux vernissages, aux soirées évènementielles, un libre accès à la documentation spécialisée et des réductions sur les catalogues, livres et brochures publiés par le Centre d’Etude de l’Expression.